Formation

Formation pour devenir audioprothésiste

Formation

L’AUDIOPROTHÉSISTE :

 

Le métier d’audioprothésiste consiste à redonner le goût d’entendre aux personnes souffrantes d’un trouble auditif. Il procède, sur prescription d’un médecin spécialiste ORL, au choix et à l’adaptation des prothèses auditives sur des personnes sourdes ou malentendantes. Il doit aussi expliquer son fonctionnement, faire les réglages et donner des conseils d’entretien. Véritable technicien de santé, il peut également être le solliciter pour des conseils en milieu professionnel où les nuisances sonores sont importantes. Dans ce cas, il collabore avec la médecine du travail et indique les protections adaptées, comme le port d’un casque par exemple.

Profil: sens de l’adaptation, tact et psychologie.

Formation: diplôme d’État d’audioprothésiste (bac + 3) obligatoire.

Ce professionnel peut également travailler comme salarié dans les laboratoires d’application d’audioprothèses, dans les cabinets d’audioprothésistes et plus rarement dans les instituts de rééducation.

Évolution: les audioprothésistes peuvent continuer à se former pour accroître leur niveau de compétences dans un domaine de spécialisation.

Salaire: les rémunérations varient selon la taille de l’entreprise, l’ancienneté dans la profession: la fourchette des salaires est comprise entre 1 220 et 2 287 net par mois.

Audioprothésiste : Un métier complet et exigeant au service des malentendants

 

Au service des personnes atteintes de déficience auditive, l’audioprothésiste est un maillon essentiel dans le traitement des troubles de l’audition.

Intégré dans un réseau de professionnels pouvant exercer dans le même périmètre (O.R.L, médecins traitants, orthophonistes, …), il est en charge, sur ordonnance du médecin, de l’appareillage et procède au suivi régulier de l’appareil auditif. Le suivi dont bénéficie la personne appareillée sont primordiales dans la réussite de l’appareillage. C’est pourquoi l’achat de l’appareil ne peut être déconnecté des prestations de suivi.

La vente de prothèses auditives ne représente cependant qu’une partie du travail de l’audioprothésiste, 90% de son activité est dédiée à la sensibilisation, à l’adaptation des appareils et au suivi personnalisé des patients. L’évolution constante des technologies de l’audition et des correcteurs auditifs demande à l’audioprothésiste une formation continue.

Le métier d’audioprothésiste étant généralement assez mal connu, il est pertinent de détailler les spécificités d’une profession dont l’impact sur la santé publique est appelé à croître dans les années à venir.

Une profession amenée à s’étendre


Le marché des aides auditives devrait continuer de croître dans les prochaines années et ceci, principalement pour des raisons d’ordre démographique. Le Papyboom et l’allongement de la durée de vie contribuent mécaniquement à augmenter le nombre de personnes ayant potentiellement besoin d’un appareil auditif pour continuer à bien entendre.

Une formation sérieuse et complète

 
Le métier d’audioprothésiste fait appel à des compétences variées qui englobent à la fois une dimension médicale, une dimension technique lors de la phase d’appareillage et une dimension commerciale. Le diplôme d’Etat d’audioprothésiste s’obtient après trois ans de formation dans l’une des sept écoles françaises.

Le métier d’audioprothésiste est avant tout un métier d’accompagnement demandant un sens de l’écoute poussé. Il va devoir accompagner son client pour lui faire retrouver une bonne audition et lui offrir ainsi, un vrai confort de vie.

Actualités SYNEA